Les compétiteurs hors normes : les pigeons voyageurs

L’Association des Colombophiles du Sénégal (ASCOLSEN) a pour vocation de promouvoir la colombophilie qui est le sport des pigeons voyageurs. C’est ce qu’a déclaré M. Ibrahima Fofana chargé de fédérer les associations disséminées dans le pays où existent des cellules.

Nous l’avons rencontré au stand avicole qui abrite les pigeons. M.Fofana précise l’objectif de l’Association qui est de « promouvoir l’amélioration des pigeons voyageurs, plus particulièrement les compétitions des pigeons voya- geurs. »

Et d’expliquer : « les pigeons sont bagués avec des matricules. Divers noms leur sont donnés : Jacques, Bernard, Zeina… La bague et le nom servent à l’identification. A la lancée, ils sont également munis de bagues de reconnaissance scotchées et cachées. C’est le juge que met les bagues et c’est lui qui détermine le classement des pigeons à l’arrivée. Le temps de la lancée et l’heure d’arrivée sont très importants. Nous interpellons les ministres du Sport et de l’Elevage pour qu’ils explorent ce sport colombophile. C’est un sport comme tout autre sport et nous voulons une fédération reconnue, avec des codes de conduite que nous pouvons élaborer avec leurs collaborateurs. Au Sénégal il y a deux sports qui englobent élevage et sport : les courses hippiques et la colombophilie. Il faut que les autorités soient mieux impliquées dans la colombophilie au Sénégal. Le Sénégal est le seul pays où on pratique ce sport au niveau de la sous-région, à part le Maroc et l’Afrique du sud dans le reste du continent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here